Food Biz
Join our community

Un duo québécois séduit les golfeurs et d’autres avec sa cuisine santé

Le style de vie santé et plein air des golfeurs ne se transfère pas nécessairement à leurs repas au chalet du club de golf, mais un couple culinaire de Malartic, à 20 kilomètres à l’ouest de Val d’Or, réussit à changer les habitudes alimentaires.

par Julie Gedeon

En fait, la Chambre de commerce de Malartic a récemment décerné à Côté Cuisine, le restaurant/traiteur de Jacinthe Girardin et Marc-André Côté, son Blason du bon goût.

«La nourriture que l’on sert est santé, mais elle est aussi délicieuse», souligne Mme Girardin.

Depuis deux ans, le couple a lentement mais sûrement introduit une cuisine santé. «Si on avait éliminé la poutine lorsqu’on a commencé ici, il y aurait eu une révolte, de dire M. Côté. Maintenant, les gens ne remarquent même pas qu’elle ne figure plus au menu.»

Ils ont éliminé les rondelles d’oignon, les pogos et autres décadences frites en faveur d’aliments qui reflètent leur conviction profonde que la nourriture de style méditerranéenne offre des avantages pour la santé.

«On adore les arômes et les saveurs de la nourriture méditerranéenne, de dire M. Côté. Et c’est plus logique de servir de plus petites portions de bonne viande ou de bon poisson avec beaucoup de légumes cuits dans de l’huile d’olive et/ou du citron.»

En plus des plats à la carte, trois plats du jour sont offerts en fonction des produits saisonniers pour le dîner de style cafétéria ouvert aux membres et au public. Le poisson est servi trois fois par semaine. Côté Cuisine a aussi introduit des fruits de mer inhabituels à Malartic, comme le calmar.

«Malartic est une excellente collectivité, mais elle avait besoin d’une option alimentaire fraîche et légèrement plus audacieuse pour ses repas au resto, souligne M. Côté. Avant notre arrivée, il n’y avait que deux restaurants à service rapide, une rôtisserie et un restaurant chinois.»

Le bar à pâtes du jeudi est très populaire. Le ratio légumes-viande est d’environ trois pour un. «On met des épinards et toutes sortes d’autres légumes frais dans nos plats de pâtes pour rehausser le goût et la valeur nutritive, de dire M. Côté. On introduit régulièrement de nouveaux types de pâtes santé et on fait toutes nos sauces nous-mêmes.»

Mme Girardin et M. Côté sont sur la même longueur d’onde alimentaire depuis qu’ils se sont rencontrés et sont tombés en amour à l’école de cuisine en 1997. Leur penchant pour la cuisine italienne vient des années où M. Côté a travaillé dans un restaurant connu de Québec dont le chef avait exploré l’Italie à la recherche des meilleurs plats. Mme Girardin a travaillé dans un autre restaurant populaire de Québec qui réinventait toujours les plats de restauration rapide

Pâtissière chevronnée, Mme Girardin fait des gâteaux de mariage et autres desserts personnalisés. «Tout est fait sur place, dit-elle. On prépare des desserts plus santé par l’entremise de nos choix d’ingrédients et aussi de la fraîcheur des ingrédients.»

Étant donné la philosophie alimentaire du couple, certains pourraient s’étonner de voir des frites sur le menu. «Il faut quand même se gâter un peu parfois, affirme M. Côté. De plus, on fait nos frites avec les superbes pommes de terre de Témiscamingue dans de l’huile sans gras trans.»

Cinq trucs pour servir des clients en bonne santé

  1. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité. Les clients apprécient plus le bon goût qu’une pile de nourriture fade.
  2. Apportez des changements graduels. Faites cuire au four certains plats plutôt que de les faire frite.
  3. Cherchez des idées et de l’inspiration. Les fournisseurs et les distributeurs offrent souvent des recettes et des conseils.
  4. Formez votre personnel. Saisissez les occasions d’informer vos clients sur votre cuisine santé en faisant en sorte que vos employés leur parlent des fruits et légumes saisonniers.
  5. Ayez l’esprit ouvert. Mettez à votre menu certains aliments qui ne reflètent pas nécessairement vos goûts personnels.