Food Biz
Join our community

Le thé célèbre son côté fougueux

«Qu’est-ce que vous attendez?, s’exclame l’experte du thé Shabnam Weber. Il y a de l’alcool ici!»

par Joanne Sasvari

La foule s’élance vers la scène du Salon du café & du thé et on voit bien que ce n’est pas l’après-midi de thé de votre grand-mère.

Mme Weber, propriétaire du Tea Emporium de Toronto et présidente du comité éducatif de l’Association du thé du Canada, offre une tournée de cocktails à base de thé dans le cadre du séminaire qu’elle anime, intitulé «Vous ne pouvez épeler cocktail sans un thé (t)». L’auditoire a soif de ses paroles et de ses cocktails!

Le séminaire de Mme Weber est l’exemple du nouvel esprit qui anime le secteur du thé. «On voit les gens cibler davantage le thé de toutes sortes de façons dans l’industrie de l’accueil», remarque Louise Roberge, présidente de l’Association du thé du Canada qui organisait le séminaire avec la commandite de Spirits Canada. De plus en plus, on voit des accords thé et mets, du thé utilisé pour faire la cuisine et, bien sûr, des cocktails à base de thé.

Ce n’est pas surprenant que les ventes de thé aient bondi partout au Canada. En fait, on s’attend à ce que la consommation de thé augmente de 40 % d’ici 2020. C’est en partie dû au fait que de nombreux nouveaux Canadiens viennent de pays où la culture du thé est florissante, mais c’est aussi parce que le thé riche en antioxydants est considéré comme un élément important de la santé et du bien-être. De plus en plus, les baby boomers considèrent le thé comme un petit remontant d’après-midi. En même temps, de dire Mme Roberge, «la jeune génération boit du thé parce que ça fait cool».

Et c’est surtout cool de boire du thé dans un cocktail.

En fait, les cocktails au thé constituent l’une des tendances de mixologie les plus importantes, grâce au «parfait alliage» de créativité et de saveur. «Le thé est tellement varié, affirme Mme Weber. Il peut avoir une délicate saveur florale ou une saveur riche et puissante.»

Bien que ce soit certainement possible de créer de nouveaux cocktails avec du thé, Mme Weber préfère faire des cocktails basés sur des classiques. «Vous pouvez évidemment créer quelque chose d’entièrement nouveau, mais ce que j’aime le plus du thé, c’est de prendre une recette que tout le monde connaît et la modifier un peu», dit-elle. Pour le séminaire, elle prend trois favoris traditionnels – le Mint Julep, le Old Fashioned et le Martini – et elle les rafraîchit avec du thé.

«Il existe tellement de façons d’incorporer la saveur du thé dans les cocktails de manière naturelle», dit-elle. Par exemple, vous pouvez faire infuser des feuilles de thé dans une bouteille de spiritueux pendant 24 heures. Vous pouvez aussi faire un sirop aromatisé au thé en combinant des quantités égales de sucre et de thé infusé. Mme Weber, cependant, préfère ajouter du thé infusé à la boisson elle-même.

Pour le Mint Julep au jasmin, elle ajoute du thé vert au jasmin à une purée de citron, de la menthe, un simple sirop et du whisky canadien. Ensuite, elle concocte un Martini Oolong avec du thé oolong fruité, un simple sirop et de la vodka Polar Ice. «Vous pouvez utiliser toutes sortes de thé. J’ai fait ce Martini avec du thé au jasmin, du thé aux fruits et du thé noir.»

Elle ajoute du keemun, thé chinois noir à la saveur fumée, au sucre, à l’amer et au Crown Royal du Old Fashioned. «C’est un processus très simple, affirme-t-elle, mais je vous garantis que vous invités n’oublieront jamais un Old Fashioned fait avec du thé.»