Food Biz
Join our community

Le Copper Blues Bar & Grill a un bon plan pour le recrutement saisonnier

Depuis qu’il a ouvert ses portes il y a 13 ans, le Copper Blues Bar & Grill est devenu le premier restaurant du populaire Blue Mountain Village à Collingwood, Ont. Il sert des golfeurs et des skieurs affamés pendant les saisons de pointe. Le prix de sa popularité signifie qu’il doit recruter de nouveaux employés dans la cuisine et la salle à manger pour nourrir les foules saisonnières.

Par Jane Auster

Photos par Dave West

L’équipe du Copper Blues possède plusieurs décennies d’expérience dans l’industrie de l’hôtellerie et de l’accueil. Le chef de cuisine Terry Prince à lui seul compte plus de 40 ans d’expérience dans les arts culinaires, dont plus d’une décennie au service du Copper Blues. Trouver les professionnels du service les mieux adaptés est essentiel au succès de cet établissement achalandé.

Karii Lashambe, l’une des trois partenaires du Copper Blues, est devenue experte en évaluation et en recrutement du personnel depuis qu’elle est déménagée de Toronto à Collingwood en 2002.

«Je dois souvent augmenter mon personnel, dit-elle. J’ai un bon bassin d’employés potentiels, car je fais ça depuis 12 ans; je connais ma communauté et je sais qui est disponible pour m’aider.»

Les écoles locales sont son arme secrète. «J’ai mon personnel de base et j’essaie de tisser des liens avec les enseignants et les étudiants qui ont un peu de flexibilité dans leur horaire pour m’aider. Je trouve du personnel de plus en connaissant bien ma collectivité et en sachant qui est disponible et désire gagner un peu d’argent de plus.»

Karii a embauché ses premiers enseignants il y a quelques années, et le bouche-à-oreille lui a fourni depuis un flot continu de membres du professorat.

«Notre équipe est définitivement plus mature, remarque-t-elle. Il y a eu des familles qui ont grandi avec nous, des employés qui ont commencé à travailler ici alors qu’ils étaient étudiants, puis ils ont continué avec nous après le début de leur carrière, ils sont revenus après avoir eu des enfants et ils continuent de travailler ici.»

Pendant les périodes de pointe, le Copper Blues a quelque 35 employés dans la salle à manger et 25 autres dans la cuisine.

Lorsqu’elle a des besoins d’embauche précis, Karii commence souvent ses recherches en demandent des références à ses employés actuels, une stratégie payante, surtout lorsqu’il s’agit de trouver de bons serveurs. Pour les autres positions, comme le poste d’hôtesse, elle se tourne vers les enseignants pour qu’ils lui recommandent certains de leurs étudiants.

«De cette façon, j’ai confiance que la personne que j’embauche est fiable, et cela donne aussi à mes employés voix au chapitre et leur donne un sentiment d’appartenance à l’équipe, dit-elle. J’embauche en visant le long terme 100 % du temps. C’est plus rentable de le faire comme ça et c’est aussi important que les clients sentent qu’ils nous connaissent. Nous sommes une entreprise familiale.»

La formation est individuelle et dépend du poste à combler. Mais par-dessus tout, il importe de bâtir une équipe soudée où personne ne se sent comme un employé temporaire. «Je n’embauche pas des gens pour une seule saison, je m’attends à ce qu’ils reviennent saison après saison, affirme-t-elle. Je n’embauche pas des employés pour boucher des trous, j’embauche des employés qui travaillent de façon saisonnière. Ce n’est pas du tout la même chose.»

Les 3 conseils de recrutement saisonnier de Karii Lashambe :

  • Connaissez votre collectivité et embauchez localement.
  • Tissez des liens à long terme afin d’appuyer vos besoins en matière d’embauche.
  • Respectez votre personnel.