Food Biz
Join our community

Gabriel’s Gourmet Cafe cultive la fierté locale

Gabriel's Gourmet cafe

Lorsque Gabriel Martin s’est installé à Nanaimo, Colombie-Britannique il y a six ans, il s’est rapidement rendu compte qu’il avait trouvé un endroit fertile pour faire pousser un petit café gourmet consacré à la cuisine fraîche et locale.

 

par Lawrence Herzog

L’île de Vancouver regorge de locavores, et les petits producteurs répondent à la demande avec une abondante offre de produits d’une fraîcheur et d’une qualité exceptionnelles. «Sur l’île, il y a la péninsule Saanich, la vallée de Comox et la vallée du Cowichan, et maintenant les environs de Nanaimo débordent aussi de bonnes choses», affirme M. Martin.

Au Gabriel’s Gourmet Cafe, les clients viennent pour «suivre nos aliments de la ferme à la table» et déguster des mets finement préparés avec des ingrédients cultivés et élevés localement autant que possible. «Les petites fermes élèvent des animaux qui bénéficient d’une qualité de vie beaucoup plus élevée que dans les élevages industriels, c’est ce que mes clients me disent. Plus l’environnement des animaux est naturel, plus ils sont en santé, et plus la viande et les œufs qu’ils produisent sont nutritifs.»

L’établissement a cultivé des relations avec un ensemble de producteurs locaux y compris Quennell Lake Livestock Conservancy,  The Farm at Cedar Woods, Nesvogs Meats, Fredrich’s Honey, Creekmore’s Coffee et  Island Farmhouse Poultry. «Tout a commencé quand Chris Brown de Farmship Growers Co-operative est arrivé ici avec une grosse boîte de nourriture, explique M. Martin. À partir de là, tout a été question de réseautage, de visites de marchés fermiers et d’utilisation de Facebook pour établir des relations.»

Manger avec les saisons et acheter localement, c’est tout simplement logique, dit-il. «Lorsque nous avons décidé de faire la transition, mon plus grand souci était de réussir à le faire de façon abordable. Ça coûte un peu plus pour certaines choses, mais l’argent revient, car vous appuyez les agriculteurs, et ils remettent cet argent dans l’économie locale. Ça favorise aussi le bouche-à-oreille, et 90 % de nos clients reviennent pendant les mois d’hiver.»

M. Martin a démarré son entreprise avec un petit comptoir de prêt-à-emporter sur la rue Commercial au centre-ville de Nanaimo. L’an dernier, sa partenaire de vie et d’affaires Gemma a rejoint l’équipe, et ils ont déménagé dans un local plus grand sur la même rue. C’est un restaurant de 35 places mettant l’accent sur l’alimentation durable, et cette philosophie s’étend même au décor. Gemma a supervisé le design de l’intérieur et a choisi des matériaux récupérés en grande partie, comme des dos de chaise en sacs de café et des lampes en pots Masson. Il y a aussi un «mur vivant» avec des fines herbes, de la laitue, du chou frisé, des épinards et autres verdures.

Les fidèles clients reviennent pour les déjeuners et dîners signature de l’établissement, comme le bol de riz thaï au cari et à la noix de coco, les œufs brouillés avec du porc effiloché, enveloppés dans une tortilla de blé entier et le hamburger aux haricots noirs, riz brun et maïs, garni de mayonnaise au chipotle. D’autres reviennent pour essayer quelque chose de différent chaque jour. «C’est comme ça que nous développons notre commerce, de dire M. Martin. Des incontournables populaires et des plats du jour pour varier le plaisir.»

Trucs et astuces du Gabriel’s Gourmet Cafe :

 

  • Cultivez des relations avec les producteurs par le biais des médias sociaux et des marchés fermiers.
  • Dites à vos clients que vos ingrédients sont locaux sans aucun produit chimique ou OGM.
  • Profitez des produits saisonniers et frais pour concocter des plats du jour succulents.
  • Surveillez de près vos coûts alimentaires et vos prix et ajustez-vous au besoin.